Patrimoine, 5 coups de cœur du Cœur des Vosges

De Charmes, à Epinal, en passant par Châtel, Xertigny ou Harsault, c’est au cœur des Vosges et du Pays d’Art et d’Histoire, que sont nés les Dîners Insolites du Patrimoine. Ces sites étonnants vous invitent à sortir des sentiers battus et ouvrent la porte à l’inattendu, pour vous offrir une rencontre avec le patrimoine méconnu de notre territoire.

Château d’Epinal
Les vestiges de l’amour …

Prendre de la hauteur, envisager la cité d’un autre point de vue. Le château d’Epinal construit au XIIIe et amélioré au XVIIe siècle sur la colline dominant la ville est de ceux qui font résonnance à l’enfance. Bien qu’il n’en reste que des vestiges, les petits spinaliens y ont joué et jouent encore aux chevaliers et aux princesses, se cachant dans les sentiers boisés, prenant d’assaut des cavaliers imaginaires aux détours des ruines et des bosquets. Au cœur du parc de 26 hectares aux senteurs médiévales, la balade est insolite et le voyage fait d’histoire. Une histoire d’amour entre les anciennes fortifications, les vignes et les jardins joliment aménagés dans un esprit médiéval par des passionnés. D’abord  militaire, le château est devenu un jardin à l’anglaise romantique au XIXe siècle. Tant de fois assiégé, symbole d’une ville stratégique et place forte, il est aussi l’objet de légendes qui contribuent à la magie de l’endroit.

Ouverture :
Novembre à février : 8h00 / 17h00
Mars et octobre : 7h30 / 18h00
Avril et septembre 7h30 / 19h00
Mai à août : 7h30 / 20h00
Visites guidées ponctuellement en période estivale / Visites guidées pour les groupes sur réservation à l’office de tourisme d’Epinal.
Renseignements : 03 29 82 53 32

Château des Brasseurs de Xertigny
Le château de la République

De château il en a le nom et la prestance. Il a beau ne pas être royal il en a pourtant tous les atours. Mais c’est aujourd’hui les ors de la République qu’il accueille depuis 1977, faisant de la Mairie de Xertigny l’une des plus belles de France. Visiter le site, c’est avant tout tourner les pages du livre d’histoire de la Brasserie. Comme un voyage dans le temps il faut déjà s’imprégner des lieux dès le parc et son fabuleux arboretum. C’est ici que les brasseries « La Lorraine » prennent leurs racines. Edifié en 1888 par Victor Champion, le château jouxte l’entreprise de brassage. Des salons privés du fondateur de la brasserie, aux chambres, au jardin d’hiver ou à la salle de bain, l’actuelle mairie se découvre avec les codes bourgeois d’autrefois. Les petits enfants Champion n’avaient accès à la salle à manger à l’immense cheminée au décor de chasse qu’à l’âge de 13 ans. Ils prenaient jusqu’alors leurs repas dans une autre pièce avec leur nurse. La magnifique demeure témoigne aussi des savoir-faire des artisans de la région. Faïences de Sarreguemines, cristal de Baccarat, boiseries, vitraux et peintures sont autant de trésors de notre patrimoine dont le château néo-classique de Xertigny est devenu le bel écrin.

Visites guidées de début mai à fin septembre
Du mardi au vendredi à 15h, le samedi à 10h
Tarifs : 1€50 / Gratuit pour les moins de 12 ans.
Visites guidées pour les groupes sur réservation à l’office de tourisme de Xertigny.
Renseignements : 03 29 37 72 53

Moulin Gentrey à Harsault
Tubercule et beau linge

Déclamée par les plus grands auteurs, de Voltaire à Pablo Neruda, filmée par Claude Autant-Lara ou peinte par Van Gogh ou Millet, la pomme de terre est aussi au cœur de l’histoire du Moulin Gentrey. Ce n’est pas pour sa chair qu’elle fait l’objet de convoitise. A Harsault, bordée par le ruisseau des cailloux, la roue du Moulin tourne pour extraire la fécule du tubercule. Comme une fable de La Fontaine, l’histoire aurait pour titre « le tubercule et le beau linge ». La féculerie de Gentrey créée en 1870 et en activité jusqu’en 1967 vivait de pair avec l’activité textile des Vosges. La fécule entre dans la composition de l’apprêt des tissus. De cette activité qui a sculpté le paysage vosgien par ses canaux et ses champs cultivés, il reste ce beau témoignage. Le site aujourd’hui rénové est devenu un écomusée et raconte la vie de ce maillon de l’industrie aujourd’hui disparue. Mais jusqu’au début du XIXe, les féculeries des Vosges, dont celle d’Harsault, produisaient jusqu’à 25000 tonnes de fécule par an. L’autre or blanc du département.

Visites guidées du 1er juin au 30 septembre, les vendredis et les dimanches à 14h30
Tarif adulte : 4.5 €
Tarif enfant : 2.5 €
Visites guidées pour les groupes sur réservation. Renseignements : 03 29 39 92 56 / moulin.gentrey@orange.fr

L’écomusée du Battant à Charmes
Le sens de la visite

Pousser les portes de l’écomusée du Battant à Charmes, c’est se laisser guider par ses sens. L’odorat d’abord avec l’odeur entêtante du bois et de la graisse des machines. La vue, évidemment, où les outils présentés ont toujours leur place. Le bruit des mécaniques et l’envie de prendre en main ces bouts d’histoire font de cette balade au cœur de l’ancien foulon pour drapier construit en 1580 une visite qui a du sens. Situé au cœur de Charmes, l’écomusée du Battant permet de découvrir la plus ancienne industrie du bourg qui fut aussi la dernière à avoir fermé ses portes. C’est aussi en un même lieu un résumé de l’adaptation de l’industrie de notre territoire aux contraintes de son temps. De foulon le Battant est devenu une blanchisserie en 1860 avant d’être transformée en usine d’électricité en 1876 et enfin de devenir une scierie jusqu’en 1997. Derrière les deux impressionnantes turbines de 25 cv, vestiges de l’activité du site, c’est toute l’histoire de la vie ouvrière d’autrefois qui est conté ici. Celle de notre patrimoine.

Visites guidées
Les mercredis de mi-mai à mi-septembre à 20h30
Les dimanches de mi-juin à mi-septembre à 14h30, 16h00 et 17h30
Tarif : 3€ par personne / Gratuit pour les moins de 10 ans
Renseignements : 03 29 66 01 86 / ecomusredubattant@voila.fr

La Forteresse de Châtel
La pierre à l’édifice

Ses anciens suzerains ont des noms célèbres ! Philippe Le bon, Charles le Téméraire … Du XIe au XVIe, ses occupants ont apporté leur pierre à l’édifice, faisant des lieux un fabuleux témoignage de l’évolution de cette fortification. Châtel et les vestiges de sa forteresse, réputée imprenable jusqu’au XVIIe siècle, se prend aujourd’hui d’assaut par la grande porte. Si les bannières des comtes de Vaudémont et de Neuchâtel flottent encore sur ses remparts, elle s’envisage non plus comme un site militaire mais comme un chantier archéologique à ciel ouvert et un carrefour culturel. C’est aussi et surtout une histoire de passionnés qui depuis 1972 restaurent le site et accueillent des bénévoles du monde entier venus à leur tour poser leur pierre à l’édifice. La restauration et l’entretien donnent accès à l’une des plus grandes forteresses d’Europe avec ses 22 tours, ses 1,4 km de remparts et ses trois étages de galeries et salles souterraines. Bien mieux qu’un livre d’histoire…

Du 1er février au 31 mars et du 1er au 30 novembre, tous les jours à 14h30 et 16h00 (le matin sur demande).
Du 1er avril au 31 octobre, tous les jours à 10h30, 14h30 et 16h00.
Du 1er décembre au 31 janvier sur demande.
Fermé du 17 décembre au 3 janvier.

Visites guidées uniquement / Durée de la visite: 1H30mn
Visites guidées pour les groupes sur réservation.

Tarifs
Adultes : 7€
Groupes à partir de 20 personnes : 6€
Enfants de moins de 12 ans : 2€
Renseignements : 03 29 67 14 18

Die Dîners finden im Herzen der Vogesen zum Beispiel in folgenden Orten statt : Charmes, Epinal, Châtel, Xertigny oder Harsault. Die verschiedenen Standorte bieten Ihnen an, die ausgetretenen Pfade zu verlassen, sich dem Unerwarteten zu öffnen und unbekanntes Kulturerbe unserer Gegend zu besichtigen.
Unsere besondere Empfehlung: die Überreste des Schlosses in Epinal, das Brauerei-Schloss in Xertigny, die Mühle Gentrey in Harsault, das Museum Battant in Charmes und letztlich die Festung von Châtel Nomexy.